Comment trouver l’idée d’entreprise pour lancer un business à succès

Comment trouver l’idée d’entreprise
pour lancer un business fructueux

Ne pas avoir d’idée d’entreprise ne signifie pas forcément que l’entrepreneuriat n’est pas fait pour vous. L’idée n’est qu’une étape parmi d’autres qui peut nécessiter du temps mais qui est aisément franchissable.
Une idée de business représente un potentiel initial. C’est le point de départ de l’entreprise dont la réussite dépend avant tout de la qualité d’exécution.
La plupart des entrepreneurs modifient leur idée suite à une confrontation avec la réalité. Ils l’améliorent et l’adaptent en fonction des besoins du marché.


A. Trouver une idée qui va révolutionner le monde

Oui, enfin non, pas vraiment.

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’avoir une idée révolutionnaire pour créer sa société. Tout le monde lancerait un business s’il suffisait d’avoir une idée « cool » sur le papier. A l’inverse, il est même plus difficile de réussir avec un concept “trop” innovant car, en plus de gérer la création, vous écoperez de la lourde tâche d’avoir à éduquer le marché à une offre nouvelle, et donc potentiellement incomprise.
De plus, une entreprise implique tout autant une bonne idée qu’un business model solide, un public cible, une stratégie globale, une vision et de nombreux autres éléments primordiaux. Réaliser un business canvas est la première étape capitale de votre projet. Ce framework permet de poser les bases de votre entreprise grâce à une structure facilement compréhensible. Ensuite, il faut valider l’existence de votre marché et récolter beaucoup de retours. C’est sur ces feedbacks que vous pourrez vous appuyer pour approfondir la conception de votre entreprise.

Selon Cyril Labidi, CEO de Forward Labs, ancien de chez Apple : « Si tu trouves une idée qui est bonne, qu’il y a un besoin, que tu vérifies que ce besoin est présent, c’est cool. Encore faut-il ensuite vérifier que tu peux faire le produit qui répond à ce besoin et enfin il ne faut pas oublier une troisième étape capitale : est-ce que c’est un business ? Parce que tu peux trouver un besoin et un produit mais c’est autre chose que les gens soit prêt à payer à un prix plus élevé que cela ne te coûte. »

B. Conseils pour trouver une idée d’entreprise

· Ecoutez les autres se plaindre

Bon, ne nous voilons pas la face, tout le monde se plaint. « Je n’aime pas ceci, je n’aime pas cela. J’en ai marre de … Je ne veux pas faire ça. Si j’avais ça…, je ferais… Ce serait mieux si… »
A partir d’aujourd’hui, votre travail consiste à recenser toutes ces plaintes qu’on entend à longueur de journée.😊
Si assez de personnes ont le même problème, vous allez pouvoir développer une solution et la commercialiser.

· Inspirez-vous

Prenez conscience que les idées sont “dans l’air du temps”. Inspirez-vous donc des créations d’entreprise qui ont du sens à vos yeux, et adaptez simplement le modèle à ce qui vous est propre. Par exemple, si vous êtes motard et que vous êtes ,par ailleurs, consommateur de services de location de voitures entre particuliers, vous pourriez penser à de la location de motos entre particuliers, comme l’a fait Gaetan Leleu en créant http://whenbikersdream.com/

· Simplifiez les choses ou améliorez-les

Mettre la radio sur internet, ça vous parle ?

L’innovation incrémentale est une innovation qui ne modifie pas profondément les modalités d’une technologie au moment de son apparition. Elle apporte simplement une amélioration, une différenciation sensible qui permet d’attirer une clientèle déjà existante. Une entreprise a mis en place quelque chose d’utile mais encombrant, c’est une opportunité pour vous de créer une version « Pocket » du produit.

· Importez un concept

Des centaines de business innovants sont créés dans le monde chaque année mais n’existe pas forcément en France. Allez à l’étranger, suivez l’actualité et trouvez des opportunités. Par exemple, Rocket Internet est une startup fondée en 2007 à Berlin dont le business model repose sur l’importation, l’adaptation et le perfectionnement de concepts en ligne, souvent Américain.
Voici 50 idées de business à importer en France .

· Élargissez votre point de vue :

Si vous rencontrez un problème et que vous y trouvez une solution, cela ne veut pas dire pour autant que :
– Votre problème est ressenti par le reste de la population.
– Votre solution est la solution attendue par le reste de la population.

Assurez-vous que votre idée soit cohérente avec votre parcours, vos capacités et/ou vos passions. D’une part, parce que vous ne serez pas heureux si vous créez une entreprise juste pour en créer une. D’autre part, car vous ne serez pas crédible en face de vos interlocuteurs s’ils ne voient pas votre légitimité à travailler sur ce projet. Un bilan de compétence est tout indiqué pour vous aider dans ce cheminement.
« Quand j’ai pensé à une idée qui était cette fois très proche de mon domaine d’expertise, audio et hardware, je pense que cela a été un gros facteur qui m’a aidé à me décider de me lancer ou non car j’avais une certaine légitimité pour mettre en place cette idée-là. », Cyril Labidi.

Notre dernier conseil sera de noter toutes les idées qui vous passent par la tête, même les plus folles, afin de conserver une trace écrite et ne laisser passer aucune opportunité. Parlez en aussi à votre entourage car s’il ne faut pas se focaliser sur une critique ou un éloge, il est important de prendre en compte un point de vue extérieur.

C. Je ne sais pas si mon idée peut marcher

Entreprendre comporte forcément un risque. C’est d’ailleurs la première barrière à la création d’entreprise, la peur de l’échec affectant un tiers de ceux qui songeraient à initier une startup, selon le rapport GEM. Si certains entrepreneurs n’y pensent pas et se lancent dans l’aventure sans vérifier la présence de leur marché, il y a fort à parier que ce n’est pas votre cas. Dans une situation de réorientation, il est très fréquent que le porteur de projet tienne à s’assurer de la viabilité de son idée avant de sauter le pas.
Pour vous rassurer, et pour convaincre de potentiels investisseurs ou partenaires, effectuer une étude de marché est une étape essentielle. C’est grâce à cette initiative que vous pourrez identifier vos cibles, analyser votre concurrence, identifier les besoins du marché et valider la pertinence de votre idée pour vos futurs clients.
Il est important d’accorder le temps nécessaire à cette étape en amont de votre transition professionnelle, car cela vous évitera de regretter votre décision si votre entreprise ne fonctionne pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *